« Le travail sans l’emploi, l’épreuve de la discontinuité pour les populations vulnérables » par Anne MACUGLIA


Anne MACUGLIA, chargée d’insertion socio-professionnelle des Nouveaux Jardins de la Solidarité, suit depuis un an, en alternance avec son poste aux jardins, le master Économie Sociale et Solidaire à l’IEP de Grenoble. Elle soutenait son mémoire vendredi 5 octobre 2018, major de sa promotion, nous sommes très fiers de sa réussite et de son travail. Elle a fait un travail de recherche auprès d’anciens salariés des Jardins qu’elle a rencontré et interrogé sur leur parcours. Ces personnes pour certaines sans emplois, ne sont pas sans travail….

« Loin d’être passifs et résignés, ayant perdu la volonté de conduire leur vie, ils reconstruisent leur identité voire leur citoyenneté. Celle-ci répond à une double crise, où éthique et économique s’imbriquent, celle des rapports sociaux centrés sur la place du travail et le chômage, et celle des rapports avec la nature marquée par la dégradation des écosystèmes. Ils se saisissent d’eux-mêmes et des espaces possibles, se débrouillent, utilisent leur pouvoir d’agir et de faire, dans des centres sociaux autogérés, des associations, au sein du quartier, en milieu urbain et rural. Responsables […], combatifs et[…] créatifs, ils retrouvent leur utilité et agissent indépendamment des impasses de l’action politique et sociale.

A l’issue de ce travail, il ne s’agit pas de formuler des préconisations, tout au plus, changer de regard et de mode d’appréhension, pour percevoir des individus malmenés par des dispositifs, des modes d’intervention du traitement social, des politiques de l’emploi en général, qui promeuvent et construisent une employabilité au risque de les enfermer dans des situations où
l’inertie les guette. Les individus s’en échappent par d’autres formes de travail que l’emploi et changent le monde à leur échelle. «  Extrait du mémoire « Le travail sans l’emploi, l’épreuve de la discontinuité pour les populations vulnérables »

Pour lire l’intégralité du mémoire il vous suffit de le télécharger ici.Mémoire « Le travail sans l’emploi » Anne Macuglia 2018